Bastogne War Museum

Bastogne est connu pour sa célèbre course cycliste Liège-Bastogne-Liège, une des plus anciennes compétitions encore disputées. Mais ce lieu est aussi mondialement connu pour le rôle qu’elle a joué lors de la Seconde Guerre pour contrer l’offensive allemande qui débuta le 16 décembre 1944.

Nous avons été invité par le War Bastogne Museum à découvrir leur lieu de mémoire. Nous y avons passé la journée en compagnie d’un couple d’amis. On vous raconte tout sur notre journée !

Le musée

Le musée est situé à quelques minutes en voiture de la ville de Bastogne et à deux pas de l’impressionnant Mémorial du Mardasson.  

Il s’agit d’un site très important en Belgique consacré à la Seconde Guerre mondiale et en particulier à la Bataille des Ardennes. 

Nous avons commencé notre visite vers 10:30 avec chacun un audioguide. Il vous fera entrer dans la vie de quatre personnages que vous suivrez tout au long de la visite :
Émile Mostade, un jeune garçon de 13 ans ;
Mathilde Devillers, l’institutrice de l’école communale de Bastogne ;
Robert Keane, un soldat américain ;
Hans Wegmüller , un soldat allemand.  

Ces personnages nous ont permis de nous immerger complètement dans l’histoire de cette guerre et en particulier dans la Bataille des Ardennes ainsi que dans la vie du peuple à Bastogne à ce moment-là. 

Le musée est très riche : une foule d’informations et d’objets d’époque sont présents. On ne sait parfois plus où donner de la tête ! Il est aussi très interactif et immersif. Particulièrement grâce à trois spectacles multi sensoriels très bien réalisés qui enchanteront petits et grands. 

Il regorge aussi de plein d’anecdotes. Par exemple, le célèbre “Nuts !” (traduit littéralement “Des noix”, mais à traduire dans ce contexte par “Des clous !” dans le sens de “Hors de question”) prononcé par le général américain McAuliffe, rétorqué aux allemands qui voulaient leur reddition. Ou encore, saviez-vous que c’est lors de la Bataille des Ardennes que les américains ont gouté pour la première fois à nos célèbres gaufres ? 

Ce lieu offre un moment enrichissant et familial. Nous l’avons trouvé tout à fait adapté à des enfants. Nous en avons d’ailleurs croisé énormément dans le musée. L’histoire d’Emile, le jeune garçon, permet une identification aisée pour les plus petits. De plus, le musée est centré essentiellement sur la Bataille des Ardennes, vous ne trouverez pas d’images choquantes des camps de concentration qui pourraient effrayer les plus jeunes.

Pour le lunch, nous avons choisi de nous restaurer à la cafétéria du musée.
Leurs sandwichs avec des produits locaux sont très bons. Ils ont aussi des plats chauds et une belle carte de bières. Laissez-vous tenter par exemple par la bière Patton, en l’honneur au célèbre général américain, ou encore par l’Airborne beer. Leur terrasse est très agréable et offre une belle vue sur le Mémorial de Mardasson.

En pratique :
⁃ Parking gratuit disponible devant le musée.
⁃ Tarifs : 16€ pour un adulte, 8,50€ pour un enfant de 6 à 18 ans et gratuit pour les plus petits.
⁃ Horaire : 9:00 à 19:30 tous les jours.
⁃ En raison de la situation sanitaire, la réservation est obligatoire ! Maximum 20 personnes par quart d’heure.
⁃ Masque obligatoire sur tout le site, à l’intérieur et à l’extérieur.
⁃ Petite restauration possible à la cafétéria.

Expo temporaire

L’expo temporaire “Art Liberty, from the Berlin Wall to Street Art” se trouve actuellement sur le parvis du musée
Ce sont des oeuvres de street art qui ont été réalisées sur des morceaux du Mur de Berlin 

Un fil rouge relie les Ardennes et Berlin : la lutte pour la Liberté !

Autour du musée

L’après-midi , accompagnés de Francois du War Museum, nous avons été voir différents points d’intérêt autour du musée et en dehors. 

Visite des extérieurs du musée : 

Le Mémorial de Mardasson 
Ce lieu de mémoire de la Bataille des Ardennes honore la mémoire des combattants américains morts sur le sol belge lors de la Seconde Guerre mondiale. Inauguré peu après la fin de la guerre en 1950, il est devenu un lieu de recueillement et pratiquement de pèlerinage pour bon nombre d’américains, toujours aujourd’hui. Le monument s’élève vers le ciel en formant une étoile à cinq branches longues de 31 mètres. Si vous y prêtez attention, vous verrez que l’histoire de la Bataille du Saillant est gravée en lettres d’or sur les parois de la galerie ouverte. Un escalier en colimaçon permet de monter en haut du monument. Vous pourrez y observer une très belle vue panoramique permettant d’observer pratiquement toutes les positions défensives tenues pendant le siège de la ville de Bastogne. Si vous vous avancez dans les cinq branches de l’étoile, vous pourrez y voir de jolies cartes qui expliquent l’avancée des troupes lors de la bataille des Ardennes et l’encerclement de Bastogne. 

La crypte
Les veuves des soldats morts au combat voulaient un monument pour se recueillir. Une très belle crypte a été creusée dans la roche sous le Mardasson. Vous pourrez y observer 3 autels dédiés aux protestants, aux catholiques et aux juifs. Ces œuvres en mosaïque de Fernand Léger sont d’une grande beauté. 

La Borne de la Voie de la Liberté  1147
Un peu en contrebas du mémorial se trouve la borne numéro 1147, la dernière. En effet, elle clôt la Voie de la Liberté, qui est cette longue route empruntée en 1944 par la troisième armée américaine dirigée par le général Patton pour libérer la France. 1147 bornes sont placées à chaque kilomètre en partant de Sainte-Mère-Eglise en Normandie jusqu’au mémorial de Mardasson. 

Visite autour de Bastogne : 

Le bois de la paix
Créé pour la commémoration du 50e anniversaire de la Bataille des Ardennes, ce bois de trois hectares abritent plus de 4000 arbres plantés en l’honneur des combattants, des civils belges et des alliés qui se sont battus lors de la Seconde Guerre mondiale. Les arbres ont été plantés pour que du ciel on puisse apercevoir le sigle de l’UNICEF, l’image d’une mère et de son enfant. Au pied des arbres, vous pourrez observer des petites plaques avec les noms des vétérans américains qui sont revenus sur les lieux du champ de bataille pour les inaugurer. 

Le Bois Jacques
Tout près du Bois de la paix se trouve le Bois Jacques qui fut le lieu de sanglants affrontements entre les soldats américains et les soldats allemands. Les allemands y seront chassés en 1945 par les américains. Mais les pertes humaines seront très lourdes. Si vous prenez le temps de vous y balader, vous apercevrez les « Fox Holes ». Ce sont les trous creusés par les américains pour se protéger à la fois des allemands, mais aussi du froid. 

Le cimetière allemand de Recogne
Ce cimetière abrite 7000 tombes de soldats allemands tombés au combat lors de la Bataille des Ardennes.

Bonus : 

Malheureusement l’organisation de notre journée ne nous permettait pas d’y insérer une randonnée. Néanmoins, on a envie de vous informer qu’une promenade de 16.5 km est possible au départ du Mémorial du Mardasson.
Intitulée La balade du Souvenir, cette randonnée vous fera traverser la campagne autour de Bastogne ainsi que le Bois Jacques et le Bois de la paix.